Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 08:35

 

4bFz73lV-2373.png 

Statique, limité, purement déclaratif, réducteur, passif, austère et confidentiel, le CV "classique" (A4 d'une page ou deux au format Word) finira inéluctablement par disparaître. Tant mieux !

Dynamique, illimité, factuel et concret, global (les infos de votre CV + vos infos sociales et vos relations + votre activité online), interactif, customisable et public, le profil (ou CV 2.0) est infiniment plus séduisant !

Jean-Christophe-ANNA---CV---Consultant-en-Strate-gie-de-Re.jpg

 

Mais ... pour l'instant le CV est toujours là et il faut bien faire avec. Ainsi, comme je l'indique dans mon livre " Job & Réseaux sociaux, connectez-vous" (Hachette Pratique) le CV reste l'outil clé de votre recherche d'emploi. La première chose à faire est donc bien de le publier sur les principaux Jobboards, pour deux raisons :

1. Les recruteurs commencent toujours leur recherche par la consultation des CVthèques, votre CV est donc votre premier outil de visibilité.

2. Ils y diffusent encore la quasi totalité de leurs offres d'emploi (ce qui n'est pas encore le cas des réseaux sociaux), votre CV reste donc l'outil de candidature N°1. 

 

Il serait donc parfaitement logique de commencer par rédiger votre CV pour le poster sur les sites emploi (Apec, Monster, Cadremploi, RégionsJob, ...). Puis dans un second temps, en profiter pour créer ou compléter votre profil sur Viadeo/Linkedin.

Et bien je vous propose aujourd'hui de faire exactement l'inverse !

 

 

Mettez votre CV matrice dans votre profil !

Je m'explique ! Pour faire un bon CV, je recommande toujours de partir d'un CV matrice. Ce CV matrice c'est votre CV le plus complet, celui que vous pourriez rédiger si vous n'étiez pas limité par cette sacro-sainte règle française qui veut qu'un CV tienne sur une page si vous êtes étudiant ou jeune diplômé, et sur deux pages maximum si vous avez un profil expérimenté. 

Vous allez y mettre toutes vos formations, expériences et compétences en étant le plus exhaustif possible et si vous avez besoin de 3, 4 ou 5 pages, allez-y ! A partir de ce CV matrice, vous pourrez constituer vos différents CV : celui que vous allez publier sur les jobboards, celui que vous allez utiliser sur les forums emploi et celui avec lequel vous allez répondre aux offres qui vous intéressent. Il vous suffit pour ce faire, de piocher dans votre CV matrice et d'utiliser tel ou tel "tiroir" afin d'adapter au mieux le contenu de votre CV à celui de l'offre !

Sur Viadeo ou Linkedin, votre profil n'est pas limité par cette foutue règle. Profitez-en pour décrire dans le détail vos différentes missions (ci-dessous l'une des expériences sur mon profil Viadeo).

Jean-Christophe-ANNA---Consultant-en-Strate-gie-d-copie-4.jpg

Pour donner du poids à vos missions, illustrez-les au maximum avec des réalisations concrètes. Dans votre CV, vous devez vous contenter d'éléments chiffrés. Dans votre profil, vous pouvez utiliser une vidéo, un PPT, des photos ... Vos informations ne sont alors plus uniquement déclaratives, mais concrètes et prouvées ! 

Votre-profil---LinkedIn-copie-2.jpg

(Ci-dessus, les vidéos des deux événements que nous organisons avec mon associé, Laurent Brouat : #rmsconf et #TruParis sur mon profil Linkedin.)

Utilisez également le maximum de mots clés pour  renseigner les rubriques "Mots clés" et "Compétences" sur Viadeo, tout comme la rubrique "Compétences et expertise" sur Linkedin. Les mots clés sont vraiment clés ! Pour rappel, dynamique, ponctuel ou adaptable ne sont pas des compétences.

Votre-profil---LinkedIn-2.jpg

Sur un réseau social professionnel comme Viadeo ou Linkedin, ces compétences sont non seulement publiques (plus délicat de tricher), mais aussi désormais approuvées et validées directement par vos contacts.

Ces derniers peuvent même vous suggérer des compétences que vous aviez oublié d'indiquer !

 

Enfin, n'oubliez pas la rubrique "Résumé" qui n'existe pas sur un CV et qui fait toute la singularité du profil.

Cette tribune libre d'expression est une formidable opportunité de vous présenter de manière personnelle, dynamique et accrocheuse. C'est votre pitch, ne le ratez pas !

 

Jean-Christophe-ANNA---Consultant-en-Strate-gie-d-copie-5.jpg


Pour tout savoir sur la customisation de votre profil Linkedin, c'est ici.

Pour optimiser votre CV Doyoubuzz, c'est là.

 

Conclusion : vous pourriez donc commencer par renseigner votre profil/CV 2.0 pour en extraire ensuite les informations, plus limitées, destinées à votre CV classique. Votre profil représente alors votre CV matrice.

D'autant plus que vous pouvez en un clic importer les informations de votre profil Viadeo/Linkedin pour constituer votre CV Doyoubuzz. Et qu'à partir de ce CV, un second clic vous permet de le diffuser sur plusieurs Jobboards (Cadremploi, RégionsJob, Les Jeudis, ...). 

DoYouBuzz.jpg

 


Pourquoi mettre tout votre CV dans votre profil ? 

Comme nous l'avons déjà vu, avec les réseaux sociaux professionnels vous êtes aujourd'hui "candidat à vie". Voici 3 raisons essentielles pour mettre le maximum d'infos dans votre profil :

 

1. Votre Profil vous accompagne tout au long de votre vie professionnelle

Contrairement au CV figé dans l'espace et dans le temps, un profil en ligne est vivant et évolutif. Contrairement à votre CV que vous refaîtes ponctuellement quand vous en avez besoin ou y êtes obligé(e), votre profil est en principe toujours à jour. Contrairement à votre CV qui n'est visible que des recruteurs, votre profil est public. Il vous permet d'optimiser votre visibilité tout en cultivant votre employabilité. Ainsi, vous avez votre CV matrice sous la main prêt à l'emploi ! 

 

2. Les recruteurs vous "traquent" de plus en plus sur les réseaux sociaux professionnels

Pourquoi ? Tout simplement parce que ces outils représentent pour eux de formidables terrains de chasse. Dans les CVthèques des sites emploi, les recruteurs n'ont accès qu'aux CV des candidats actifs, ceux qui sont activement en recherche d'emploi. Sur les réseaux sociaux pros comme Linkedin et Viadeo, les recruteurs ont accès à tous les candidats, les "actifs" comme les "passifs", tous ceux qui sont en poste et n'ont donc pas forcément un CV sur les sites emploi. Ce n'est pas pour rien que chez Link Humans (ma société), nous avons formé plus de 350 recruteurs (entreprises et cabinets) aux réseaux sociaux en à peine deux ans !

Recherche-de-membres---Viadeo.com-1.jpg

 Lorsqu'ils recherchent des candidats, les recruteurs saisissent dans le moteur de recherche de ces plateformes les mots clés correspondant aux compétences du poste à pourvoir. Votre profil n'apparaîtra alors que s'il contient les bons mots clés, ceux qui vous caractérisent le mieux et qui sont susceptibles d'être requêtés par un recruteur. Que vous soyez vous même en recherche active ou en poste, vous avez donc tout intérêt à ce que votre Profil soit le plus complet possible.

 

3. Vous allez l’utiliser de plus en plus pour postuler

L’argument principal des gardiens du temple, je veux parler ici des ardents défenseurs du CV, est le fait que contrairement à un profil, vous pouvez l'adapter à chaque offre.

Pourquoi devez-vous l'adapter ? Pour qu'il tienne en une ou deux pages et faciliter le boulot du recruteur ?

Adapter systématiquement votre CV au contenu des différentes offres auxquelles vous postulez, alors que toutes les infos et mots clés sont contenues dans votre CV matrice, euh ... votre profil, quelle perte de temps, non ?

Refaire à chaque fois votre CV quand vous en avez besoin ou que l'on vous le demande, alors que votre profil est complet et à jour ...

Avec l'arrivée (et le développement à venir) des boutons de candidature "Apply with Linkedin" ou "postuler avec Viadeo (ou Doyoubuzz)", la donne finira par changer.

Savez-vous qu'Expectra propose depuis le 23 mai aux candidats la possibilité de postuler à toutes ses offres à partir d'un CV classique, d'un profil Linkedin, d'un profil Viadeo ou d'un CV Doyoubuzz !

Capture_de-cran_20_06_13_10_38-2-580x333.png

 


Sans parler de la nouvelle révolution que représente le recrutement mobile. Candidater depuis un smartphone est techniquement possible et là encore les boutons sociaux sont une belle opportunité.

Et si les recruteurs ne le font pas, ce sont les candidats qui se chargeront de tuer le CV !

 

Et vous, vous êtes prêts ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Christophe ANNA - dans Réseaux sociaux
commenter cet article

commentaires

Marie-Pierre Fleury 02/09/2013 09:53

Hello Jean-Christophe,

Poursuivons cet échange ;-)

Concernant le CV, le fait de ne pas le mettre en ligne ne vise pas à garder un quelconque mystère envers le recruteur, mais correspond à ce qui a été vendu par les plateformes sociales ou les
consultants en recrutement innovant : être recruté autrement.

Or si les réseaux sociaux deviennent des CVthèques, les candidats ont peu à gagner, notamment par rapport à leurs attentes d'une relation plus personnalisée et qualitative...
Ne pas mettre son CV en ligne c'est une démarche militante pour un changement des pratiques de recrutement et une ouverture des critères.

Si je suis Directeur commercial dans le textile et que les recruteurs ne me projettent à partir de mon profil social, qui n'est qu'un CV enrichi, que comme Dir. Commercial dans le textile, cela
réduit les opportunités d'emploi que ce soit pour un demandeur d'emploi ou une personne en poste qui recherche une évolution...

Le recrutement "social", collaboratif, relationnel, en réseau ne s'inscrit pas dans la logique de " se vendre", et le recrutement n'est pas un achat non plus.
Pourquoi toujours demander aux candidats de se vendre ? et d'en donner plus, et d'en faire plus, etc.
La recherche d'emploi devient de plus en plus complexe pour les individus, alors que tout le monde parle d'améliorer l'expérience de recrutement des candidats. ça l'est aussi pour les entreprises,
mais elles disposent de plus de ressources pour y parvenir qu'un individu isolé, même en réseau...

Un résumé de projet et de parcours complété de toutes les interactions sociales, activités professionnelles, et contenus élaborés et/ou partagés par le candidat sur différents médias doit suffire
pour engager le recruteur à approfondir la connaissance du profil du candidat, comme il le fait dans une chasse... ou pour recueillir des informations complémentaires...

Je pense que PLUS les candidats précisent leur parcours comme dans un CV classique, MOINS ils ont de chance de pouvoir échanger avec le recruteur, de démontrer que leurs compétences métiers et
comportementales peuvent se transposer ailleurs, car ils sont rapidement catalogués sur la base d'un résumé de postes et d'environnement et de mots clé.
Tout ceci entretient depuis trop longtemps les rigidités du marché du travail, alors que tout le monde parle de talents et aussi de flexisécurité.

Les plateformes sociales que tu connais bien dans ton activité de conseil aux entreprises ont évidemment intérêt à recueillir un maximum de données sur les candidats pour les valoriser
financièrement auprès des entreprises qui représentent l'essentiel de leurs revenus... Que gagne les candidats ?
Certes plus d'informations sur les entreprises et un pouvoir d'expression sur elles et leurs pratiques de recrutement... mais cela modifie-t-il foncièrement les pratiques de recrutement pour les
adapter aux enjeux d'emploi et de compétences d'une économie en pleine mutation... je ne le pense pas. Personne n'a intérêt à entrer dans une logique de rapport de forces, mais davantage dans une
logique de coopération...

Si nous continuons à faire du neuf avec du vieux, les changements ne sont pas pour maintenant ;-)

Le Web social est une formidable opportunité de repenser en profondeur de nombreux processus de l'entreprise pour plus d'agilité, de créativité et pour réinjecter une dimension plus humaine et une
plus grande qualité des relations dans l'entreprise, ça vaut aussi pour le recrutement.

Si le recrutement social se limite à un dépoussiérage marketing et business et aux big data, c'est une occasion ratée... les internautes et les candidats ne doivent pas s'y tromper et ne doivent
pas sous la pression de trouver du travail se plier aux conditions posées sans en recueillir des avantages.

Je pense que ces échanges peuvent permettre à chacun de se faire un avis sur le sujet et de se positionner.

Merci pour le débat ! bonne semaine :-)

Jean-Christophe ANNA 14/09/2013 13:53



Hello Marie-Pierre,


Désolé de te répondre avec autant de retard, mais c'est vraiment la course en ce moment.


J'admire ta vision idéaliste et utopique de la relation recruteur-candidat ! 


Les recruteurs ne changeront pas leurs pratiques à l'exception de quelques uns qui ont compris la dimension relationnelle et conversationnelle des médias sociaux. Les autres, l'immense majorité,
se sert des réseaux pros (et demain de Facebook) pour chercher des candidats avec les mêmes méthodes que celles qu'ils utilisent dans les CVthèques. C'est un fait, point.


Là où je suis fondamentalement en désaccord avec toi, c'est que le candidat ne peut pas se permettre d'adopter une "démarche militante" en ne mettant pas les infos de son CV en ligne. Il
prendrait le risque qu'aucun recruteur ne le trouve ...


Et si le candidat doit savoir se vendre et accrocher le recruteur, je dirai même le "séduire" avant, pendant et après la rencontre ! Mais pour que cette rencontre ait lieu, il faut la provoquer,
aller la chercher. Oser et être audacieux et non rester passif !!!


Pour moi, c'est ça "être recruté autrement" du côté du candidat : arrêter de se contenter de répondre aux annonces et d'envoyer des candidatures spontanées comme autant de bouteilles jetées à la
mer ... Place à l'utilisation méthodique du réseau et à l'exploitation optimale du formidable potentiel des médias sociaux !


S'il attend tranquillement que le recruteur le trouve et s'intéresse à lui, il ne se passera rien, surtout s'il n'a pas bien renseigné son profil.


Je le dis et je le répète, c'est au candidat de passer à l'action et de prendre son destin en main ! 


 


 



Marie-Pierre Fleury 29/08/2013 05:50

Bonjour Jean-Christophe,

Ton message en forme de teasing comme quoi ton article disait exactement l'inverse de ce que je préconise concernant le profil social et le CV classique me conduit avec plaisir à te répondre
;-)

En complément des articles que j'ai écrit sur le blog id-carrières à ce sujet :

Ne mettez pas votre CV sur votre profil social http://bit.ly/n8ylfl

Pourquoi serai-je un candidat 2.0 ? http://bit.ly/n5xkBV

Les réseaux sociaux des CVthèques à ciel ouvert ! au bénéfice de qui ? http://bit.ly/Lno6wL

Rédiger votre profil social comme une invitation http://bit.ly/IP1oLS

Je préciserai que nous nous rejoignons sur plusieurs points essentiels :

- l'importance du résumé du profil qui selon moi doit suffire à se présenter et à générer grâce à la logique du réseau ou des mots-clés une mise en relation avec un recruteur, un prescripteur ou un
coopteur... Récrire le contenu du CV classique sur son profil fait prendre le risque au candidat de passer au filtre des critères des moteurs de recherche et autres outils de sélection sans avoir
eu le temps d'un bonjour :-) d'autant plus que les candidats ne sont pas informés précisément des actions conduites par les recruteurs via les outils mis à disposition par les plateformes...

- l'importance d'utiliser tous les supports et médias proposés pour présenter ses expertises et activités, et donner un premier aperçu de sa dynamique personnelle...

Ton CV matrice semble davantage être une bibliothèque publique, que les candidats ont tout intérêt à maintenir privée afin de ne pas entretenir les pratiques de clônage qui ne répond pas à leur
objectif de trouver un emploi et à leurs attentes d'une relation plus personnalisée avec le recruteur pour mieux défendre leur proposition de valeur...

Les réseaux sociaux se transforment de plus en plus en sites d'annonces d'emploi, tous les apports supposés du recrutement collaboratif, relationnel, conversationnel... fondent comme neige au
soleil...

Qu'offrent réellement aujourd'hui les réseaux sociaux aux candidats par rapport à leur objectif très concret de trouver un emploi ?
Certes des informations sur les entreprises et leurs interlocuteurs internes, un pouvoir d'expression à propos des pratiques de tel ou tel recruteur, une visibilité accrue potentiellement au prix
d'un travail important et très dépendante de leur propre employabilité...
Ils apportent essentiellement ce qui était leur objectif initial : un réseau, plus facile à animer et à développer,un support de veille informationnelle et concurrentielle aussi ...

Lorsqu'un chercheur d'emploi rencontre un recruteur ou une personne susceptible de l'aider dans sa recherche, il lui donne d'abord une carte de visite ou fait un pitch de qq minutes pour retenir
son attention et ensuite ils se rencontrent pour approfondir, le profil social devrait être davantage une invitation ou un profil de visite (en référence à la carte...).

Bon, nous n'avons pas fini d'en reparler ;-)
et avec tous les débats en cours et à venir sur les data qui touchent le recrutement et bien d'autres domaines, ça promet !

En attendant, je te souhaite une bonne journée !

Jean-Christophe ANNA 30/08/2013 08:36



Hello Marie-Pierre,


J'étais sûr que mon billet allait te faire réagir !


Je sais bien que nous sommes d'accord sur de nombreux points, mais le plus intéressant est forcément nos points de désaccord. 


Ta remarque sur mon CV matrice me fait penser à certains candidats que j'ai accompagné lorsque j'étais consultant à l'Apec et qui ne mettaient pas certaines informations pourtant essentielles
dans leur CV pour garder un peu de "mystère" pour l'entretien... sauf qu'ils prenaient surtout le risque de ne jamais décrocher le moindre entretien ...


Il en va de même pour le profil ! Aujourd'hui, le recruteur est de plus en plus curieux et plus il en sait sur un candidat, plus il a envie de le rencontrer, pas l'inverse !


À ne pas mettre toutes les infos sur leur CV ou son profil, les candidats courent le risque de ne pas être trouvés par les recruteurs qui les cherchent.


Les recruteurs utilisent de nouveaux outils, mais ne changent pas leurs méthodes de sourcing principalement basée sur les mots clés.


Plus un candidat mettra d'info dans son CV, plus il se distinguera des autres ! C'est le fait d'utiliser un outil réducteur et limité (2 pages max) - le CV - qui conduit aussi au clônage car tous
les candidats y mettent la même chose.


Avec la possibilité d'illustrer un CV Doyoubuzz ou un profil à partir de contenu multimedia, le candidat peut cultiver sa singularité.


Enfin, le plus important pour le candidat est de ne surtout pas attendre que les recruteurs le trouvent ! C'est à lui de passer à l'action, de chercher l'information utile pour affiner son
projet, cibler son marché, identifier ses interlocuteurs, échanger avec ses pairs, partager du contenu et ... oser toquer directement à la porte du recruteur !!!


Cette relation plus personnalisée avec le recruteur, c'est au candidat de la provoquer ! 


C'est tout le propos de mon livre et de mes billets sur ce blog depuis 4 ans.



Mon livre

9782012309494-T.jpeg

Vous pouvez l'acheter en librairie ou le commander ici.

Recherche

Events et Formation

Logo #rmstouch grand format

Archives

Job 2.0 sur la toile !

 

 

 

JOB 2.0 sur LinkedIn

 

Wikio - Top des blogs - Emploi