Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 10:38

 

Extrait-d-image.jpg

 

Ma Rencontre avec SUPLINKS 

La première fois que j'ai échangé avec Jérôme Nessi, c'était via la rubrique Commentaires de Job 2.0. Jérôme venait de réagir à mon billet "Les Nouveaux Réseaux Sociaux professionnels arrivent".

Les-nouveaux-Reseaux-sociaux-professionnels-arriv-copie-1.jpg

Les-nouveaux-Reseaux-sociaux-professionnels-arrivent-----J.jpg

 

Nous nous sommes ensuite rencontrés à l'occasion de l'évènement #TruParis que j'ai organisé le 9 février dernier avec Laurent Brouat, mon associé. 

Jérôme a participé activement à plusieurs sessions lors de #TruParis et je vous invite à lire le compte-rendu qu'il a fait de la session "Les Réseaux sociaux sont-ils discriminatoires ?" : "Atelier Discrimination au TruParis".

Nous avons alors sympathisé et j'ai proposé à Jérôme une petite interview pour présenter son bébé !

Je lui laisse donc le soin de vous présenter Suplinks !

 

 

Comment est né SUPLINKS ?

SupLinks---Market-Place-Des-Professionnels-de-la-Finance.jpg 

"SUPLINKS est né de plusieurs constats : 

un effet de ciseau négatif entre une difficulté croissante pour les sociétés financières à créer de la performance dans des marchés difficiles et des coûts de compliance en croissance constante.

Une perception de faible valeur créée eu égard au coûts élevés des cabinets de recrutement et chasseurs de têtes de la finance.

Un sentiment d'avoir des difficultés à sourcer directement des candidats ciblés (l'absence de formation sur l'utilisation des réseaux sociaux ainsi que l'usage par les candidats de mots clés sur les profils retourne un nombre considérable de résultats qui font jeter l'éponge à ceux qui seraient d'internaliser le process).

Un début de sentiment de lassitude depuis 2010-2011 concernant le manque de confidentialité, les faux profils (cabinets de recrutement fréquemment) cherchant à pénétrer les réseaux afin d'être alimentés en informations qui s'exprime soit par une sortie du réseau, soit par une inactivité du compte. Linkedin et Viadeo ont bien mis en place des profils anonymes, mais ceux-ci sont à l'encontre des business models prônant la démultiplication des réseaux.

 

Donc l'idée de répondre à ces problématiques est née : proposer pour des professions sensibles à la notion de confidentialité, un réseau où :

le coût de recrutement soit réduit en raison de l'absence d'intermédiaires ;

les profils soient très ciblés grâce à un strict profiling soutenu par un « pitch » à rédiger par le candidat qui dévoile comment s'est articulé son parcours et quel va être son projet professionnel ;

que les profils soient anonymes afin que la compétence prenne le pas sur l'image (et les a-priori) dans un premier temps, et afin de conserver la confidentialité de ceux qui sont en poste, des recruteurs sur leurs recherches, et pour attirer ceux qui ne sont pas sur les réseaux sociaux par défiance.

 

Tels sont les critères différenciants qui ont constitué la base du projet. Entre avril et mai 2011, le projet a été conçu et étudié, puis développé. La mise en ligne du site sous sa version actuelle a été réalisée en novembre 2011. Le site tel qu'il est développé actuellement n'est qu'à 60% environ du projet final (qui est prêt sur le papier) qui nécessitera plus de moyens financiers.  Le time-to-market étant important, et sachant qu'une communauté acquiert sa qualité dans le temps, il nous a paru important de lancer immédiatement la première partie car nous savons que le chemin sera long et difficile pour l'acquisition des clients et le changement de leurs habitudes.

 

 

L'équipe

 

Olivier Duha, 44 ans, actionnaire, co-fondateur et Président de Webhelp, actuel Président de Croissance Plus. Olivier intervient activement comme conseil sur la partie de structuration de capital et de négociation avec les investisseurs et conseille sur la stratégie générale.

 

Olivier Cerf, 46 ans, actionnaire, fondateur et actuel gérant de Atnet Planet, agence de communication digitale. Olivier intervient activement comme conseil sur la partie de faisabilité technique des développements ainsi que sur la stratégie marketing à retenir dans l'univers des nouvelles technologies. C'est la société Atnet qui a développé le site, qui l'héberge et qui procède aux développements quand nécessaire.

 

François Hourmant, 46 ans, actionnaire, Président de la SCOP ANER, intervient activement comme conseil en stratégie générale de l'entreprise. François met un bureau à disposition de SUPLINKS dans ses locaux.

 

En raison des activités professionnelles prenantes de ses associés, Jérôme Nessi, 45 ans, actionnaire, Président de TRUSTMAN (détenant SUPLINKS) et porteur du projet, est chargé de la mise en musique opérationnelle et du suivi de l'ensemble des décisions collégiales (marketing, commercial, financier).

 

Pour en savoir plus sur Jérôme, je vous invite à faire un petit tour sur son Tiki'me !

Jérôme NESSI | Tiki mee

 

 

Mode d'emploi - Offre de services

 

"SUPLINKS est aujourd’hui essentiellement adressé aux personnes intervenant dans les domaines de l’asset management (dont je suis issu), de la gestion privée, des family offices des hedge funds, du private equity, du capital markets.

L’idée nait du fait que l’accroissement régulier de la la partie compliance des sociétés financières, et de la logique érosion de leurs marges, dans des univers financiers de plus en plus difficiles, m’a fait rechercher quels étaient les éléments créant le moins de valeur. L’un de ceux-ci s’est avéré être le coût du recrutement, qui permettrait souvent de couvrir un certain nombre de salaires (ou d’autres charges) s’il était réinjecté dans l’entreprise.


SUPLINKS se différencie des autres réseaux sociaux sur les point suivants :

- un axe volontairement affiché de recrutement : un réseau social professionnel sert avant tout à deux choses : faire du business et faire évoluer sa carrière. SUPLINKS se concentre sur le deuxième aspect.

l’absence de tiers entre un décideur et son futur collaborateur (réduction drastique du coût de recrutement puis qu’il n’y a plus de cabinets de recrutements ou de chasseurs de têtes interposés);

- un axe recruteur : unicité de la capacité d’entrer en contact (profils décideurs/recruteurs vers profils collaborateurs/candidat); l’internalisation du processus doit être le moins chronophage possible.

- un anonymat des profils permettant d’éviter toute sollicitation, de maîtriser sa communication et sa e-reputation; cet anonymat sera levé bien entendu sur le site après les premiers échanges.

- des profils vérifiés : les personnes n’évoluant pas dans l’univers de la finance ou dont les profils sont éloignés des secteurs adressé par SUPLINKS ne sont soit pas acceptées, soit pas maintenues dans le réseau (objectif de ne pas encombrer le réseau avec des profils faux,trompeurs, doubles ou mal ciblés... qui feraient perdre du temps lors des sélections).

Algorithme de profiling ultra simple; intuitivité des recherches de profils. On se contente de quelques informations qui vont permettre la pre-sélection : sur SUPLINKS, on est ce que l’on est ou ce que l’on veut devenir. Fini la sur-utilisation de mots clés (les candidats ont eux aussi appris à gérer leur communication via les réseaux sociaux, ce qui rend le travail d’un recruteur interne plus difficile pour faire la part du vrai de la part com’). SUPLINKS demande un choix clair et net du candidat, quitte à montrer sa proactivité dans une zone de texte libre qui va être visible sur son profil : on privilégie ainsi le pitch au CV (ce dernier n’étant accessible qu’après la levée d’anonymat). C’est le pitch qui va déterminer de la capacité du candidat à donner envie au recruteur d’aller plus loin (conseils de rédaction de pitch aux candidats : http://suplinks.blog4ever.com/blog/lirarticle-481735-8693911.html)."

 

Jérôme Nessi propose un mode d'emploi de SUPLINKS très complet sous la forme d'un Board sur Pinterest !

Je vous invite à y faire un tour en cliquant sur l'image ci-dessous ! 

SUPLINKS---Decideurs_Recruteurs-_-premiers-pas.jpg

 

"Le réseau que l’on va ainsi se créer est complètement différent de celui acquis sur les autres réseaux sociaux, plus liés aux notions de marque employeurs ou personal branding :

contacts qualifiés : l’anonymat se lèvera à la demande de l’une ou l’autre des parties, après quelques échanges : ce ne sont plus des mails standards d’invitations mais des échanges qui permettent la création du réseau;

réseau visible uniquement de l’utilisateur : lui seul à accès à tous ses membres, qui ne se voient pas entre eux, et ne peuvent donc se contacter. De même sur SUPLINKS, l’aspect “pour vivre heureux, vivons cachés”, permet d’éviter les contacts embarrassants que l’on aurait dû accepter sur les autres réseaux sociaux professionnels (son patron, un collègue, un ami “vie privée”, un client...). Aujourd’hui ce réseau s’appelle “favoris” mais la version 2 prévoit une présentation du réseau de manière différente et plus élaborée... reste à trouver les fonds ce qui n’est pas une mince affaire.

- totale confidentialité des recherches ou du statut des candidats;

non discrimination et maîtrise de l’e-reputation.

 

De manière donc assez paradoxale, SUPLINKS est une plateforme de mise en relation professionnelle beaucoup plus “fermée” que les autres et qui va permettre en fait aux dirigeants/recruteurs d’avoir le “plan de continuité d’activité RH” (pour reprendre un terme de compliance) et de gérer, en toute discrétion, leurs flux RH. Elle peut être utilisée de manière alternative ou complémentaire aux réseaux plus ouverts (Linkedin, viadeo).

Le business model n’est pas fondé sur la publicité, donc nous recherchons plus la qualité et la juste qualification de la communauté plutôt que le nombre. Le business model est fondé sur un abonnement payé par le recruteur pour l’entrée en contact (environ 150€ HT pour un mois et qui inclut la capacité de diffuser des offres en nombre illimité pendant ce mois). De même, et je concède que c’est la partie risquée du business model, le candidat sollicité va devoir régler un abonnement également (environ 18€ TTC pour un mois, sans limitation de contacts possibles, avec une option “one shot” de 24h à 3€ TTC pour ne pas se bloquer).

De façon à offrir des solutions à mes inscrits, j’ai conclu des partenariats croisés de visibilité avec Doyoubuzz, Youseemii (puisque la maîtrise de la e-reputation est la raison de l’aspect plus fermé du site) et Yupeek (pour les étudiants et jeunes diplômés, je renvoie les recruteurs vers ce site)."

 

 

Quelques chiffres :

 

"L'amorçage est la partie délicate d'une plateforme de recrutement : les candidats ne viennent que s'il y a des offres et les recruteurs que s'il y a des candidats.

Aujourd'hui la base de SUPLINKS est constituée d'environ 400 profils candidats et une vingtaine de clients finaux. Nous avons eu environ 600 inscriptions de candidats mais en avons refusé ou supprimé 200 dores et déjà dans une logique de ciblage.

En effet les métiers que nous adressons sont précis et nous avons préféré procéder par approche directe plutôt que par publicité. Chaque fois que nous obtenons un client qui a une recherche précise, nous allons approcher directement les profils correspondants. Ainsi la base se remplit lentement, mais elle est de qualité. L'objectif est que nos clients ne perdent pas de temps.

Du côté recruteur nous avons également supprimé plus de 50 comptes qui se sont révélés être sous de fausses identités ou de personnes n'étant pas recruteurs finaux de sociétés financières, puisque nous garantissons aux candidats la réalité de la situation de son contact.

Le nombre de visites n'est pas un facteur qui est suivi pour le moment dans la mesure où le business model n'intègre pas la publicité.

Il serait séduisant d'annoncer des chiffres importants mais au risque de décevoir sur la qualité (une semaine de campagne google adwords et le chiffre dépasserait les 1000 aisément). Or le bouche à oreille des recruteurs et des candidats sur la qualité du contact est l'une des rampes de lancement sur laquelle nous misons fortement.

Enfin, nous avons entamé une démarche de levée de fonds pour 350k€ afin de procéder à la finalisation des fonctionnalités que nous voulons intégrer pour différencier encore plus le site et augmenter la qualification du réseau."

 

Merci Jérôme !

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Christophe ANNA - dans Nouveaux Outils
commenter cet article

commentaires

electricien paris 25/03/2015 17:59

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

Kally 20/03/2012 20:02

C'est une trés bonne idée.
Je salue la démarche qualité du créateur !

Jean-Christophe ANNA 02/04/2012 22:31



Merci Kally,


Je pense que vos encouragements feront plaisir à Jérôme ! 



Mon livre

9782012309494-T.jpeg

Vous pouvez l'acheter en librairie ou le commander ici.

Recherche

Events et Formation

Logo #rmstouch grand format

Archives

Job 2.0 sur la toile !

 

 

 

JOB 2.0 sur LinkedIn

 

Wikio - Top des blogs - Emploi