Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 22:34

 

Nuage-de-tags-Article-Job-2.png

 

par Arthur Massonneau.

 

L'opération #Blog4Stage

 

Link Humans, la société que j'ai crée avec Laurent Brouat, recherche depuis 1 10aine de jours un(e) stagiaire avec un process de recrutement pour le moins original :  une annonce-vidéo et  une opération "Blogging" sur Job 2.0 !

Le principe : Surtout pas de CV, mais plutôt un billet sur Job 2.0 et du "buzz" ! 

Deadline : Lundi 5 mars 2012, soit hier ! (Pour celles et ceux qui seraient encore intéressés, l'opération est prolongée jusqu'au 15 mars !).

Je vous invite à découvrir aujourd'hui "Corrigez votre e-réputation en 3 étapes et contrôlez votre image !" par Arthur Massonneau.

A charge, maintenant, pour lui d'assurer la promotion de son billet sur les différents médias sociaux. Les 3 candidat(e)s qui récolteront le plus de tweets et retweets (sous le hashtag #Blog4Stage), de likes et de commentaires décrocheront un entretien avec Laurent et moi. Seront ainsi évaluées leurs capacités de promotion, d'engagement et bien entendu leurs qualités d'écriture !

Bonne lecture et n'hésitez pas (vraiment pas) à mettre un petit commentaire pour encourager Arthur ou nous dire ce que vous pensez de son billet et ainsi participer au Recrutement du (de la) futur(e) stagiaire Link Humans ! 

 

Le Billet d'Arthur : "Corrigez votre e-réputation en 3 étapes et contrôlez votre image !

 

“Fais attention à ton compte Facebook, il y a de plus en plus d’employeurs qui se renseignent sur ta vie privée avant un entretien…”. Cette phrase, vous l’avez déjà entendue plus d’une fois. Et puis vous connaissez quelqu’un qui n’a pas décroché un emploi parce que le GRH l’a vu saoul et déguisé en princesse lors du carnaval de Dunkerque sur un de ses albums de photos sur Facebook. Alors vous avez bien appris la leçon, et vous avez modifié vos paramètres de confidentialité, et bien masqué les informations que vous voulez garder pour vous.

Oui mais voilà, aujourd’hui, la e-réputation, ce n’est plus seulement Facebook. Devant la multiplicité des réseaux sociaux, les recruteurs disposent désormais la plupart du temps d’une mine d’informations sur vous, à laquelle viennent se rajouter d’éventuelles articles de presse en ligne qui citent votre nom, ou vos interventions sur des forums, par exemple.

Il devient donc essentiel de gérer ce flux d’informations, de le discipliner, pour qu’il ressemble à ce que vous avez envie de présenter en vitrine aux éventuels recruteurs. Pour cela, 3 étapes sont essentielles.

 

Étape 1 : Faites le ménage !

Vous utilisez internet depuis 5, 10, voir 15 ans ? Une tonne d’informations a dû s’accumuler sur vous, et il est nécessaire d’y faire le tri. La première chose à faire est donc de vous « googliser », ou, en terme plus 1.0, de taper votre nom et votre prénom dans la barre de recherche de Google. Ceci aura deux avantages : vous rappeler d’éventuels bons souvenirs, et avoir une idée de ce que l’on trouve sur vous en seulement trois clics, en consultant les 5 premières pages de résultats (personne n’ira jusqu’aux suivantes).

 

Illustration-Arthur-1.png

 

Parmi le plus fréquent, vous retrouverez des groupes Facebook créés par vos amis lors d’une soirée alcoolisée : « Pour que Pierre Duval arrête de ronfler la nuit » ; vos interventions sur un forum dédié à Matt Pokora, sur lequel vous passiez des heures quand vous aviez 13 ans ; ou –fait plus rare, je vous l’accorde-, un article qui relate votre obtention du record du plus gros mangeur de saucisson, homologué par le Guiness Book.

 

Illustration-Arthur-2.png

Autant d’informations que vous aimeriez, on l’imagine, garder secrètes. Et le fait qu’elles apparaissent en page 1 de Google, devant vos profils LinkedIn et Viadeo ne vous rassure pas. Il faut donc s’atteler à les faire disparaître. Votre première option, la plus radicale et efficace, mais pas la plus simple à mettre en place, est de traiter le problème à la source. Pour la page Facebook, il « suffit » de retrouver son auteur, et de lui demander de la supprimer. Pour le forum, récupérez votre ancien mot de passe (à 13 ans, c’est souvent votre date de naissance, ou « motdepasse », si ça peut vous aider), et fermez simplement votre compte. En quelques recherches et 2-3 mails, vous aurez déjà fait un bon ménage. Sachez tout de même que la disparition des résultats sur Google n’est pas instantanée, et que la correction du référencement peu prendre un peu de temps.

Malgré tout vos efforts, il reste des traces de votre vie privée que vous aimeriez cacher, et le Guiness Book des records refuse de retirer votre nom de son site internet… Il est temps de passer à l’étape 2 et d’affiner votre stratégie.

 

Étape 2 : Ajoutez du contenu !

Maintenant que vous avez fait place nette, ou presque, Internet, avec un grand « I », est prêt à vous accueillir. Vous allez faire disparaître les liens restants en les relayant loin, très loin, dans la hiérarchie des résultats sur google.

C’est donc maintenant qu’il vous faut remplir et utiliser les différents outils et réseaux sociaux que vous pouvez trouver en ligne. Les incontournables, bien sûr, que sont LinkedIn et Viadeo, doivent être privilégiés. Vous pouvez ne choisir que l’un ou l’autre, si vous avez un profil franco-français (Viadeo), ou au contraire exclusivement international (LinkedIn). La consultation de l’un au moins de ces profils sera le premier réflexe des recruteurs. Et on dit bien souvent que la première impression est la plus importante. Si vous voulez en savoir plus sur le remplissage de vos profils ici (http://www.job2-0.com/article-comment-customiser-vos-profils-sociaux-pros-75512282.html).


Illustration-Arthur-3.png

 

Un CV en ligne semble également très important. Dans ce cas, DoYouBuzz s’impose comme une référence. Mais suivant le type de poste recherché, vous pouvez faire en sorte d’être plus original et créatif. Récemment, des CV réalisés via Pinterest, le réseau social à la mode, ont fait parler d’eux, tout comme les CV sous forme d’infographie. Vous pouvez en voir des exemples sur le blog d’altaïde (http://www.altaide.com/blog/pinterest-et-si-les-cv-devenaient-des-images-ou-des-infographies/)

Enfin, il vous faut paramétrer et alimenter votre présence non purement professionnelle. Twitter s’impose en roi de cette catégorie, mais, là encore suivant le type de poste que vous recherchez, ne négligez pas Facebook (qui, en paramétrant correctement les paramètres de confidentialité, peut être un outil puissant), Google+, ou, pour être à la pointe de la mode, Pinterest. Surtout si vous cherchez à intégrer un secteur avec une clientèle particulièrement féminine, Pinterest étant, à l’heure actuelle, majoritairement composé de jeunes femmes.

Après avoir ajouté du contenu à votre présence en ligne, et paramétré les règles de confidentialité lorsque c’était nécessaire, il convient de passer à la dernière étape…

 

Étape 3 : Centralisez-moi tout ça !

Après avoir suivi les deux premières étapes, vous vous rendez-compte que le web regorge d’information très intéressantes sur vous, mais vous vous demandez bien comment un recruteur peut s’y retrouver. Qu’à cela ne tienne, il convient maintenant de centraliser ces éléments pour présenter votre carte de visite 2.0. Deux choix s’offrent à vous. Le premier est de créer votre site internet du type www.votreprénomvotrenom.com, et de l’alimenter avec le contenu que vous souhaitez mettre en avant. Mais cette solution a un coup, et nécessite un minimum de connaissances.

La deuxième option est une initiative qui vient d’être mise en place par RegionsJob en début de semaine dernière, et dont ce blog a déjà parlé ici (http://www.job2-0.com/article-avec-aliaz-maitriser-votre-identite-numerique-est-simplissime-99347857.html).

Il s’agit d’Aliaz, un service qui vous aide à décider de votre identité numérique. En substance, il s’agit de choisir précisément ce que le web dit de vous. Ainsi, vous pouvez paramétrer intégralement la page, et choisir vers quoi elle renverra les éventuels recruteurs. Vous pouvez ainsi passer sous silence votre compte Facebook, si vous estimez qu’il ne présente pas d’intérêt, ou encore permettre le téléchargement direct de votre CV.

Par exemple, vous pouvez consulter mon profil Aliaz ici (http://www.aliaz.com/ArthurMassonneau).


Illustration-Arthur-4.png

 

Enfin, il ne reste plus, lorsqu’on demande des informations sur vous, à donner le lien vers cette page Aliaz, et à mesurer, à travers le tableau de bord intégré, l’efficacité de celle-ci via le nombre de clics sur vos différents liens.

Aliaz est par défaut bien référencé, et apparaît, presque dès sa création, dans la première page de Google lorsque vous tapez votre nom. Mais n’hésitez pas à forcer le destin, en faisant des renvois vers cette page Aliaz via tous vos réseaux sociaux ! Ou dans un billet sur un blog.

 

Après avoir suivi tous ces conseils, vous pouvez sereinement aller à la rencontre de tous les recruteurs, même les plus « 2.0 ». Si vous avez correctement rempli vos différents profils, et fait le ménage des éléments moins glorieux, il ne pourront qu’être agréablement surpris par votre organisation, et les éléments positifs qu’ils trouveront sur vous !

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour gérer votre e-réputation ? Avez-vous déjà eu des problèmes de recrutement dû à des informations sur vous sur internet ?

 

 

Si le billet d'Arthur vous a plus, dîtes le en commentaire !

Je vous invite aussi à découvrir le billet de Romain Chartier-Gaudry  : "Chronique d'une recherche de stage en 2012".

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Christophe ANNA - dans Blog4Stage
commenter cet article

commentaires

electricien paris 25/03/2015 18:13

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

Fatou 28/03/2012 21:19

Super article ! Intéressant et bien écrit.
Moi, j'dis que ça mérite une convocation en entretien...si c'est pas déjà fait.
Bonne continuation à Arthur en tout cas et longue vie à ce blog !

Jean-Christophe ANNA 02/04/2012 22:34



Bonjour Fatou,


Arthur a en effet décroché deux entretiens avec mon associé et moi.


La balle est désormais dans son camp !



cyborgjeff 08/03/2012 20:44

Enfait qd on est un Pierre Martin, il faut toujours faire la course pour être le premier :) Raison pour laquelle j'utilise qd meme bcp mon pseudo même à titre semi-pro pour mon e-Reputation ;)

Quoi qu'il en soit merci pour cette vulgarisation intéressante du sujet que je n'ai pas manquée de relayer !

Arthur 08/03/2012 12:26

@MarieLorraine : Pour Klout, c'est vrai que c'est intéressant, mais surtout pour le compte twitter. Pour le reste, notamment Facebook, G+ et LinkedIn, il ne traite que les informations publiques.
Ce qui, pour la plupart des gens, représentent une part infime voire nulle de l'activité...!

@cyborgjeff : En effet, j'ai créé le nuage de tags via Wordle, et je l'ai inséré à un fond sur Photoshop par la suite. Et en effet, mon billet s'adresse plus aux Wilfried Labruyère qu'aux Pierre
Martin pour qui c'est plus compliqué... ;-)

cyborgjeff 08/03/2012 10:40

Bien difficile évidemment de ressortir du lot avec un "Pierre Martin" :)
ceci dit, j'aurais aimé également inséré un nuage de tag sur le mien... mais je ne vois pas l'option dans Aliaz.com... juste une photo mélangée à Wordle ?

Mon livre

9782012309494-T.jpeg

Vous pouvez l'acheter en librairie ou le commander ici.

Recherche

Events et Formation

Logo #rmstouch grand format

Archives

Job 2.0 sur la toile !

 

 

 

JOB 2.0 sur LinkedIn

 

Wikio - Top des blogs - Emploi